François Lefebvre ing.f., M.Sc., directeur général de la SOPFEU

2012, UNE ANNÉE CHARNIÈRE POUR LA SOPFEU

De façon générale, la saison 2011 a été calme en ce qui a trait aux incendies de forêt. Cette situation a permis aux nombreuses personnes ayant changé de poste de bien intégrer leurs fonctions et d’amorcer de nouveaux défis. Maintenant que nous sommes bien en selle, la saison de protection 2012 s’amorce avec un printemps hâtif! Quelle saison connaîtrons-nous? Ce ne sera qu’à l’automne que nous pourrons nous prononcer.

D’ici là, l’organisation mène de front plusieurs dossiers. Un incontournable, le nouveau plan stratégique de la SOPFEU qui fut adopté par le conseil d’administration le 28 mars dernier. D’ailleurs, le président, M. Luc Gagnon, s’est dit convaincu que la vision, les valeurs, les enjeux, les orientations et les axes d’intervention retenus sauront donner, au cours des trois prochaines années, une impulsion nouvelle à notre organisation de protection des forêts contre les incendies.

Dans un contexte où le nouveau régime forestier et une prochaine stratégie de protection des forêts viendront bientôt changer les attentes, le plan stratégique de la SOPFEU guidera nos actions. Entre autres, le Plan Nord favorisera l’émergence d’opportunités et ce plan stratégique nous aidera à bien répondre aux nouveaux défis.

Également, ce plan confirme la volonté de l’organisation de poursuivre l’amélioration de ses résultats en santé et sécurité au travail et l’amélioration continue dans ses activités opérationnelles. D’ailleurs, les efforts investis en ce sens au cours des dernières années démontrent que la prévention est de plus en plus présente non seulement au travail, mais également dans la vie courante de nos employés. Des employés en témoignent, veiller à préserver sa santé et à assurer sa sécurité, celle des membres de sa famille et de ses compagnons de travail s’inscrit de plus en plus dans le quotidien des membres de l’équipe.

Chaque jour, nos employés démontrent qu’il est possible de combattre des incendies de forêt, dans des conditions difficiles, sans subir de blessure. Nous devons persévérer pour que ne surviennent ni blessure, ni accident, car UN ACCIDENT EST UN ACCIDENT DE TROP.


 

 

COMMENTAIRES 
OU POUR VOUS ABONNER
CLIQUEZ ICI
 

© Société de protection des forêts contre le feu