APERÇU DE LA SAISON 2011
par François Lefebvre, directeur général

Au terme de la saison de protection 2011, nous pouvons affirmer que celle-ci a été favorable à la SOPFEU. Avec ses 304 incendies et une superficie affectée de près de 2 700 hectares, cette saison se classe parmi les trois plus petites saisons de la dernière décennie.

En plus de mettre l’accent sur la formation du personnel dans chacune des bases, cette saison aura permis à la SOPFEU de prêter main-forte aux provinces qui ont connu des saisons plus actives. Dès le mois de mai, quatre avions-citernes se rendent à Slave Lake en Alberta pour combattre les feux de forêt. En juillet, l’Ontario demande à son tour du renfort. En réponse à cette demande, 40 pompiers et deux agents de liaison sont envoyés sur les lieux. De plus, les avions-citernes y sont dépêchés à 8 reprises pour aider au combat des incendies.

Comme les efforts de suppression ont été moins importants, l’organisation a pu mettre de l’avant quelques projets afin de se positionner pour les saisons futures. Par exemple, l’identification des besoins pour les bases de déploiement, en raison de la diminution des infrastructures en forêt, revêt un caractère stratégique pour le futur.

Depuis le début de l’année 2011, un nombre important de personnes ont changé de poste au sein de l’organisation. Cette saison aura permis à chacun et chacune une intégration plus facile dans ses tâches respectives.

Au début octobre, le taux OSHA se situait à 3,1. Ces résultats démontrent que le travail accompli porte ses fruits. La SOPFEU encourage son personnel à poursuivre ses efforts en ce sens. En continuant de mettre en valeur les mécanismes tels que le « 10 secondes de réflexion » et le « réflexe de prévention », l’objectif de l’atteinte d’un taux OSHA zéro est de plus en plus envisageable.

 


 

 

COMMENTAIRES 
OU POUR VOUS ABONNER
CLIQUEZ ICI
 

© Société de protection des forêts contre le feu