Pandémie d’influenza A (H1N1) : prêt ou pas prêt, elle frappe…  
Par Gérard Lacasse, coordonnateur à l'information

Agrandir [+]

 

 

 

 

À la fin avril 2009, le comité coordonnateur sur la pandémie d’influenza, mis sur pied par la SOPFEU, présentait au personnel son plan d’intervention en cas de pandémie d’influenza. Nous parlions alors d’une possible grippe aviaire (H5N1). Quelques jours plus tard, tous les médias rapportaient l’éclosion d’une mystérieuse grippe d’origine porcine au Mexique. Nous savons depuis qu’elle a atteint le stade pandémique. 

Le comité coordonnateur a alors été réactivé afin de suivre de près la situation. Constatant que la première vague de la pandémie était moins sévère qu’appréhendée, le comité a poursuivi ses travaux inscrits au plan d’intervention. 

Le 30 septembre dernier, une première simulation du plan d’intervention a eu lieu. L’exercice visait à familiariser les participants au contenu du plan d’intervention et à obtenir une compréhension commune et uniforme. L’exercice basé sur une discussion informelle, sans simulation d’événement, servait également à identifier les éléments à finaliser au plan d’intervention. La prochaine étape consistera à effectuer une simulation la plus réaliste possible. Cet exercice pratique testera la pleine opérationnalisation du plan d’intervention. 

Le 21 octobre 2009, les autorités de l’Institut national de santé publique du Québec ont confirmé le début de la deuxième vague de la grippe pandémique A(H1N1).

 Une vaccination de masse contre ce virus a commencé officiellement le lundi 26 octobre 2009. Cette campagne de vaccination massive vise à assurer la protection de la santé publique et à diminuer les impacts de la maladie (mortalité, morbidité), tout en maintenant les services.


La prévention, le début de tout!

Le comité coordonnateur juge opportun de rappeler quelques principes :

q La grippe A(H1N1) doit être prise au sérieux.
q En présence de symptômes de grippe, il est préférable de se soigner à la maison et d’éviter les contacts avec autrui.
q Il est important de bien s’informer de la situation. Le comité coordonnateur vous invite à visiter le site www.pandemiequebec.gouv.qc.ca.

Nous espérons que la présente pandémie ne s’avérera qu’un bon exercice et que finalement, elle n’aura pas de conséquences néfastes mondialement. Nous savons maintenant que les pandémies peuvent nous atteindre rapidement, en moins de deux semaines pour cette fois. La SOPFEU doit donc être prête, car en saison active, son mandat ne peut attendre. 


© Société de protection des forêts contre le feu