Qu'est-ce que la revue de direction ? 
Par Caroline Plante, coordonnatrice qualité

 

 

 

L’amélioration continue de notre prestation de services envers les attentes de nos clients est un des principes fondamentaux de la norme ISO 9001:2008. Afin d’y parvenir, plusieurs outils d’amélioration sont prévus dont l’écoute client, l’analyse de données, les audits internes et externes, un mécanisme de prise en charge des actions préventives et correctives ainsi que la revue de direction. 

Mais qu'est-ce que la revue de direction à la SOPFEU ?

Il s’agit de deux rencontres annuelles, au printemps et à l’automne, de l’ensemble des directeurs de la SOPFEU en tant que propriétaire d’un ou de plusieurs processus. L’objectif est de revoir le Système de management de la qualité afin de s’assurer qu’il demeure pertinent, adéquat et efficace et de déterminer les besoins de modification ainsi que les opportunités d’amélioration.

Pour ce faire, chacun des propriétaires a préalablement analysé l’ensemble des éléments qui lui permettent de se prononcer sur la performance de son processus. Ces éléments sont :

- Les réalisations du processus;
- L’analyse des indicateurs de performance et des points de contrôle;

- La revue des résolutions des plaintes reçues;
- Le suivi de la réalisation des demandes d’amélioration;
- L’analyse des constatations faites lors des audits.

En fonction des pistes d’amélioration que son analyse lui a permis de découvrir, il se fixe un ou quelques objectifs qualité qui assureront l’amélioration du processus. Au moment de cette rencontre, le propriétaire présente l’ensemble de son analyse et des objectifs fixés aux fins de validation par ses pairs ainsi que par la direction générale.

À titre d’exemple, la revue de direction de l’automne 2009 a permis de suivre la résolution de 7 plaintes reçues, la réalisation de 240 demandes d’amélioration et de se fixer 51 nouveaux objectifs qualité afin d’améliorer les 24 processus de la SOPFEU. 

En résumé, la revue de direction est essentielle à la santé de notre SMQ.


© Société de protection des forêts contre le feu