La SOPFEU s'attaque aux feux de résidants
Par Isabelle Tremblay, agente à l'information

 

 

 

 

 

 

 

Ce printemps, le personnel du Service de l’information de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) a mené une vaste campagne d’information et de sensibilisation en déclarant la « guerre aux feux de printemps ». L’objectif ultime dans cette démarche est de diminuer leur occurrence.

Chaque année, en moyenne, les équipes de la SOPFEU interviennent sur 157 feux de résidants qui affectent 163 hectares de forêt. Ces brasiers, bien qu’ils couvrent de petites superficies, nécessitent souvent l’intervention de pompiers municipaux. 

Les mois d’avril et de mai sont propices à l’éclosion de feux de résidants, car de nombreux citoyens effectuent des brûlages de détritus et procèdent au nettoyage de leur terrain. Malheureusement, des résidants perdent parfois le contrôle de leur brasier et celui-ci se propage à la forêt.

 Les conséquences peuvent être fâcheuses et occasionner des pertes matérielles significatives.

Parmi les activités qui ont été réalisées par la SOPFEU en 2010, notons un événement médiatique d’envergure à Saint-Sauveur, des tournées dans les médias, des rencontres avec des représentants des services d’incendie ainsi qu’avec des élus municipaux. Notre message a circulé abondamment par la voie des médias en mars, avril et mai.

En date du 30 juin 2010, 136 feux de résidants ont été recensés à travers la province, réduisant en cendres 100 hectares de forêt. 

La SOPFEU a bon espoir d’atteindre ses objectifs dans le cadre de ce projet et espère obtenir des résultats tangibles dans les années à venir. 


© Société de protection des forêts contre le feu