LA SOPFEU AU PARLEMENT EUROPÉEN
par Gérard Lacasse, coordonnateur à l'information

La SOPFEU a été invitée à prononcer une allocution au Parlement européen dans le cadre d’une conférence sur la prévention des incendies de forêt.

En cette Année internationale des forêts, la Commission européenne vise à promouvoir les idées de son Livre vert sur la protection des forêts et l’information sur les forêts dans l’Union européenne. L’Union des Sylviculteurs du Sud de l’Europe (USSE) a donc proposé au Parlement européen d’organiser une conférence sur les expériences de prévention des incendies de forêt.

Aujourd’hui, il n’existe plus aucun instrument de financement spécifique pour la protection des forêts européennes. Cette conférence s’inscrit dans une action de sensibilisation afin que le Parlement européen rétablisse un financement dédié à la prévention des incendies de forêt. Celui-ci est à la veille d’adopter un rapport sur la protection des forêts dans lequel la prévention des feux devrait y occuper une place prépondérante.

Le 16 mars dernier, la conférence « Contre les Feux de Forêt : La Prévention ». a été tenue sous la présidence des membres du Parlement, José Manuel Fernandes (Portugal) et Gaston Franco (France). Le député Gaston Franco est président du Sous-comité sur les forêts du Parlement européen, qui regroupe plus de 220 membres du Parlement. Le Québec a été invité à participer à cette conférence internationale au Parlement européen à Bruxelles, en Belgique, et à y prononcer une allocution. À la demande du ministère des Ressources naturelles et de la Faune, la SOPFEU a accepté d'y participer.

Ayant déjà accueilli à deux reprises des représentants de l’USSE au siège social de la SOPFEU, le coordonnateur à l’information, Gérard Lacasse, a été mandaté pour préparer une allocution qui satisfasse aux besoins exprimés par le directeur général de l’USSE, Christian Pinaudeau. « Nous souhaiterions une intervention qui porte à la fois sur les technologies de prédiction et de prévision que vous avez développées pour prévenir au mieux les risques Feux de Forêt et puis une deuxième partie sur le financement du système (la part de l’État, des Industries du Bois, des propriétaires forestiers, etc.). »

Seul conférencier invité non européen, Gérard Lacasse s’est rendu à Bruxelles pour prononcer l’allocution : « De la prévision à l’intervention : une organisation ». C’était un rapide tour d’horizon du système de protection des forêts contre le feu au Québec, de sa structure administrative et de financement, et finalement de sa structure organisationnelle et opérationnelle. Vivement intéressées, les personnes présentes ont notamment posé des questions sur notre capacité opérationnelle en prévention, détection et suppression.

La conférence, donnée en français, était traduite simultanément en anglais, espagnol, allemand et néerlandais. Pour Gérard Lacasse, ce fut une expérience des plus enrichissantes : « Nous sommes habitués de discuter avec nos collègues nord-américains des résultats de nos travaux et de nos préoccupations. Bien qu’on se tienne informé de ce qui se fait ailleurs dans le monde, par des lectures et l’Internet, il est pertinent et formateur de s’entretenir des recherches, expériences et constats directement avec des représentants internationaux ».

 

 

 

COMMENTAIRES 
OU POUR VOUS ABONNER
CLIQUEZ ICI

© Société de protection des forêts contre le feu