REVUE DE LA SAISON 2010
Par Éloïse Richard, Québec

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Déjà en mars et avril, les activités humaines avaient causé 107 incendies. Du 15 mai au 31 mai, les pluies sont quasi inexistantes sur tout le territoire québécois. L’indice de danger d’incendie frôle le niveau extrême, la situation en forêt présente des conditions optimales à l’éclosion d’incendies forestiers. 

Le 26 mai, moins de 24 heures après le passage de la foudre, plus de 30 nouveaux incendies sont signalés, dont 15 sont déclarés hors contrôle. Les journées du 27 et 29 sont les plus actives de la saison, alors que 74 incendies sont en activité. Les MRC les plus touchées sont la Jamésie, La Tuque, Le Domaine-du-Roy et Mékinac.

En 2010, deux périodes de pointe frapperont le Québec. La première du 26 mai au 4 juin, durant laquelle 117 incendies prendront naissance sur le territoire québécois. Une situation d’autant plus critique que les trois communautés de la nation Atikamekw (Wemotaci, Opitciwan et Manawan) ainsi que le secteur de Parent sont menacés par les flammes. La deuxième vague arrivera peu de temps après, entre le 19 et le 27 juin, générant l’éclosion de 84 nouveaux incendies et l’augmentation de la superficie de certains incendies déjà actifs.

Cette saison hors du commun aura entraîné le combat de l’incendie du lac Smoky (no 281). D’une superficie de 123 668 hectares, cet incendie est le plus gigantesque combattu par la SOPFEU depuis sa création en 1994. En tout, il aura été actif pendant 105 jours, ce qui en fait également l’incendie ayant la plus longue durée depuis 1994.

L’indice de gravité (IG) enregistré dans le secteur de la Haute-Mauricie, endroit où nous retrouvons 68 % des superficies affectées, est demeuré au-dessus des records enregistrés antérieurement, et ce, du 25 mai au 9 juillet 2010.

Fait à souligner pour cette saison, un total de 40 jours de mesures préventives lors de travaux en forêt ont été prises soit du 18 mai au 6 juin et une autre période du 11 au 30 juin. Également, une interdiction d’accès et de circulation en forêt a été émise du 27 mai au 6 juin et du 18 juin au 30 juin. 

Nous recensons 223 incendies causés par la foudre pour la saison 2010 qui ont affecté 248 329 hectares de forêt. La majorité de ces incendies se sont déclarés lors de la période de pointe située entre le 18 et le 28 juin.

Dans le cadre de l’Accord d’aide mutuelle en cas d’incendies de forêt, le Québec a eu recours à des ressources extérieures venant de la Colombie-Britannique, du Nouveau-Brunswick, de l’Alberta, de l’Ontario, du New Hampshire, du Maine, du Vermont et de Parcs Canada. Au total, 725 ressources sont venues prêter main-forte aux 1 000 pompiers forestiers et à la main-d’œuvre auxiliaire déjà sur place.


© Société de protection des forêts contre le feu