Pour signaler un incendie de forêt, composez le 1 800 463-3389 (FEUX).

Faites une zone coupe-feu de 10 m autour de votre chalet en retirant les matières inflammables.

Laissez 5 m entre vos arbres et élaguez-les de 2 m à partir du sol.

Pour les murs de votre chalet, privilégiez la tôle ou la brique.

Munissez votre cheminée ou votre poêle d’un pare-étincelles.

Centre de presse

Tout le Québec le 11 juillet 2012, 11 h

Le danger d’incendie est élevé et extrême dans plusieurs régions


Source :
Marie-Louise Harvey, agente à l'information

Pour information :
Québec et Baie-Comeau
Marie-Louise Harvey, agente à l'information 
Éloïse Richard, agente à l'information
Gérard Lacasse, coordonnateur à l'information
418 871-3341

Roberval
Josée Poitras, agente à l'information
Marcel Trudel, préposé à l'information
418 275-6400

Maniwaki
Melanie Morin, agente à l'information
819 449-4271

Val-d'Or
Robert Lemay, agent à l'information
819 824-4100

Le danger d'incendie de forêt est extrême dans les régions de Montréal, de Laval, du Témiscamingue et de l'Outaouais. La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU), met en garde la population et recommande de ne pas faire de feu en journée dans ces régions. Ailleurs au Québec, pour la plupart des régions, le danger d'incendie est élevé.

D'ici lundi, les prévisions météorologiques annoncent des températures chaudes, même accablantes et sans précipitation. Ce qui aura comme effet d'amener le danger d'incendie à des niveaux critiques. Il n'y a pas, présentement, d'interdiction de faire des feux à ciel ouvert, mais une extrême prudence est de mise.

Depuis le 4 juillet, la SOPFEU est intervenue sur plus d'une vingtaine d'incendies qui se situait en grande partie dans les Laurentides et l'Outaouais, régions très fréquentées pendant la période des vacances. Majoritairement, les incendies ont été causés par des feux de camp mal éteints. Avec la sécheresse qui sévit, il est encore plus important de bien arroser. Sur ces sols secs, les feux de camp peuvent se réactiver même le lendemain avec le vent.

En juillet, les feux brûlent dans les profondeurs du sol dû aux conditions climatiques, ce qui les rend plus difficiles à éteindre. C'est pourquoi la SOPFEU tient à vous rappeler ces quatre règles d'or.

1. Préparez votre feu de camp dans un secteur dégagé de toute végétation.
2. Favorisez les fins de journée et l'absence de vent.
3. Surveillez votre feu.
4. Et surtout, éteignez-le avant de quitter les lieux.

D'ailleurs, si vous trouvez qu'un seau est trop encombrant, sachez qu'il est possible de se procurer dans des magasins de plein air, plusieurs types de contenants à eau qui sont beaucoup plus faciles à transporter. Il n'y a donc aucune raison de ne pas avoir de l'eau à proximité pour éteindre votre feu.